La Réforme LMD


1. Trois grades
LMD, trois lettres pour trois grades : Licence (L), Master (M) et Doctorat (D), qui remplacent désormais le système classique.
Chaque niveau d'étude ou grade est atteint par l'acquisition de crédits, et non plus par la validation d'années d'études.
  • Le grade de Licence est validé par l'obtention de 180 crédits.
  • Le grade de Master est validé par 120 crédits après la licence. Remplaçant l'ingéniorat, ce dernier peut se décliner selon deux orientations, l'une professionnelle, l'autre académique.
  • Le grade de doctorat est accessible après un Master.

En résumé :

Sans titre

Avec le LMD, la notion de semestre est étendue à tous les grades (Licence, Master et Doctorat), de manière à ce que chacun puisse, au fur et à mesure, construire son cursus.
 
2. Comment se passe le contrôle des connaissances ?
Chaque parcours de formation est composé d’Unités d’Enseignement (UE). Chaque unité d’enseignement est validée par un certain nombre de « crédits » . Chaque semestre correspond à 30 crédits. La licence est donc validée avec 180 crédits.
 
3. Quel avantage de ce système?
Il est commun à toutes les universités européennes. Officiellement, le nombre de crédits alloués dépend du volume et de la nature des cours enseignés, du travail personnel requis, des stages, mémoires et autres projets et activités associés.
Dans les faits, les enseignements varient tellement d'une filière à l'autre que les crédits pourront parfois ne dépendre que du seul volume horaire des cours ou prendre en compte les heures de TD (travaux dirigés), TP (travaux pratiques) et autres sorties sur le terrain pour certaines filières.
 
4.Durée de validité des crédits ?
Le redoublement n’est plus à l’ordre du jour… Si la licence correspond à 180 crédits (six semestres), rien n’empêche de l’obtenir en sept ou en huit années. Le système facilitera les choses pour les étudiants salariés ou toute personne souhaitant reprendre ses études après avoir travaillé car les crédits obtenus le sont « à vie ». Ce qui signifie beaucoup plus de souplesse dans l’organisation des études de chacun.
 
5. Je n’ai pas décroché tous mes crédits, puis-je continuer mon cursus ?
Les textes officiels stipulent que « la poursuite des études est de droit pour tout étudiant à qui ne manque au maximum qu’un seul semestre de son cursus ».
Reprenons :

Un semestre = 30 crédits

L1= 60 crédits

L1+L2 = 120 crédits

Si on suit les textes, si au bout de la L2 on a atteint seulement 90 crédits (au lieu des 120 nécessaires pour la valider), on est en droit de continuer.
 
6. Faut-il « rattraper » le semestre manquant ?
Certaines universités et/ou Facultés exigent que l'étudiant repasse des épreuves, d’autres ont mis en place des systèmes de compensation entre semestres, d'autres associent les deux méthodes.
 
7 Les mentions existent-elles toujours ?
Avec la réforme, les universités sont libres de créer les mentions qu’elles souhaitent, ainsi que les spécialisations de leur choix. Sur les diplômes, figureront donc le domaine, la mention et la spécialisation.
 
8. Chaque université fait-elle vraiment ce qu’elle veut ?
Si chaque université est libre de définir ses domaines, mentions et spécialisations, elle n’est habilitée à délivrer une Licence ou un Master LMD qu’après étude approfondie de son dossier par des commissions nationales et parution d'un arrêté officiel.
Licence, Master et doctorat ont une reconnaissance nationale et sont donc des diplômes nationaux.
 
9. Contrôle des connaissances par UE.
Un contrôle continu des connaissances est organisé dans chaque UE (Unités d’Enseignement) ou EC (Eléments constitutifs). Il peut prendre en compte des interrogations écrites, des notations de projets, de travaux pratiques, ou encore des exposés oraux. Les modalités de ce contrôle continu sont énoncées en début du semestre par le responsable d'UE ou d'EC. Deux sessions d'examen sont organisées pour chaque UE.
 
10. Délivrance des crédits
Le jury se réunit à l'issue de chaque session d'examen et délivre aux étudiants les crédits correspondant aux UE et EC pour lesquelles la moyenne est supérieure ou égale à 10/20. Trente crédits sont nécessaires pour valider un semestre ; soixante crédits pour valider l'année. Ces crédits sont capitalisables et les UE correspondants aux crédits acquis ne peuvent être repassées.
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Nous sommes le : 23 novembre 2017
Aujourd'hui :
47
Hier :
153
Semaine :
449
Mois :
3707
Total :
55378
Il y a 1 utilisateur en ligne

logoPd1

regl inter

© 2016 Université Mouloud Mammeri De Tizi-Ouzou | Faculté des Lettres & des Langues | Site développé et maintenu par : la Faculté.